TOGO : Les secrétaires généraux des communes nommés

Conformément à l’article 160 de la loi sur la décentralisation et des libertés locales, le Payadowa Boukpessi, Ministre en charge de la décentralisation du Togo a procédé à la nomination des secrétaires généraux des 117 communes du Togo.  Collaborateur du maire, des adjoints au maire et des conseillers municipaux ces derniers auront la lourde tache d’encadrer et de suivre la gestion administrative et budgétaire des différentes communes dans lesquelles ils siègent.
 
Les élections législatives du 30 juin 2019 complétées le 15 août par les partielles dans les cinq communes à savoir les communes de l’Oti-Sud 1, Bassar 4, Wawa 1, Zio 4, et Avé 2 a permis au Togo de marquer un grand pas dans son processus de décentralisé amorcé depuis 2007 par l’adoption de la loi 2007-011 du 31 mars relative à la décentralisation et aux libertés locales. En effet, les dernières élections locales ont permis d’élire dans les 117 communes du Togo, 1527 conseillers municipaux. En Septembre dernier, en application du décret N° 2019- 087 du 17 juin 2019 portant modalité de convocation et mission de la première réunion des conseillers municipaux et fixant le cadre général du règlement intérieur du conseil municipal, les préfets des 39 Préfectures du Togo ont convoqué les élus qui ont, ensuite, procédé à l’élection des Maires et des adjoints. Les dernières semaines ont été essentiellement consacrées à la cérémonie de passation du pouvoir entre les nouveaux maires élus et les présidents des délégations spéciales. En prélude à cette cérémonie de passation, c’est le ministre en charge de la décentralisation et des libertés locales du Togo Monsieur Payadowa Boukpessi qui a procédé à la nomination des secrétaires généraux des 117 communes.
 
Prérogatives
L’article 130 de la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales  dispose que « dans les communes urbaines, le maire est assisté, dans ses fonctions, d’un secrétaire général. Dans les communes rurales, le marie est assisté d’un secrétaire de mairie ».  « Le secrétaire général et le secrétaire de mairie sont nommés parmi les fonctionnaires de l’Etat par arrêté du Ministre chargé de l’administration territorial, sur proposition des maires » ajoute t-elle. Ces différentes terminologies relatives à ceux la qui sont les fonctionnaires de l’Etat ne différencient pas les prérogatives de ces agents de l’Etat. Collaborateurs du maire, des adjoints au maire et des conseillers municipaux, le secrétaire général de la mairie détient des compétences élargies lui permettant d'encadrer et de suivre la gestion administrative et budgétaire de la commune, de conduire des projets en développement des ressources humaines, et assure la coordination de l'ensemble des services, prépare la mise en œuvre des décisions du conseil municipal conformément à l'article 160 de la loi n° 2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi n° 2007-011 du  13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales. Présentées comme telles, ces prérogatives placent les secrétaires communaux au cœur du dispositif administratif des mairies. Chevilles ouvrière dans l'administration d'une mairie, le secrétaire général est appelé à apporter du dynamisme efficient et de l’efficacité  au service des populations. La décentralisation est un processus de renforcement de l’efficacité, de l'efficience et de la compétence dans la planification, le suivi et la prestation des services publics. Les acteurs qui les animent sont des acteurs clés dans la concrétisation des ODD au niveau local. Une raison qui a poussé l’exécutif togolais à organiser pour ces derniers un atelier de formation sur le processus de la décentralisation.
 
Les secrétaires généraux formés
En prélude à la passation de service des maires qui a lieu la semaine dernière sur toute l’étendu du territoire, les nouveaux secrétaires communaux ont suivi à Lomé une formation spécifique sur les charges quoi sont les leurs dans les différentes communes. Une formation organisée par l’exécutif togolais en collaboration avec les partenaires qui accompagnent le Togo dans son processus de décentralisation à savoir  le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et  l'Union Européenne au Togo. Les 117 secrétaires communaux ont effectivement pris part à cette session de formation dont les travaux d’ouverture ont été présidés par le Ministre en charge de l’administration territorial et de  la décentralisation Monsieur Payadowa Boukpessi pour qui cette formation était destinée à apporter aux Secrétaires généraux de Mairie la compétence et l’aptitude nécessaires pour la réalisation de la lourde mission qui est la leur . Cette formation a vu aussi la participation des partenaires qui accompagnent le Togo dans son processus de décentralisation. Intervenant à l’ouverture de la formation, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Mathias Veltin a conseillé aux Secrétaires généraux de Mairie de l’engagement et de la loyauté envers les communes. La Cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Togo, Cristina Martins-Barreira a, pour sa part, estimé que 2019 est une année historique pour le processus de décentralisation avant d’inviter les Secrétaires généraux à œuvrer pour l’intérêt commun des populations des différentes communes. Aliou Dia, représentant résident du PNUD a salué l’initiative de la formation et a fait part de la disponibilité du PNUD à continuer à soutenir la décentralisation au Togo. Il était effectivement important pour le gouvernement de former ces acteurs clés des municipalités. L’objectif clairement affiché était de rendre les communes opérationnelles avant la fin de ce mois d’Octobre. Et tout porte à croire que ce pari est tenu par l’exécutif togolais. Les nouveaux maires élus ont déjà pris fonction.  Dans le golfe, certains maires ou leurs adjoints ont déjà célébré leurs premiers mariages. Un rôle dans lequel ils sont finalement réduits avec la création du district autonome de grand Lomé qui casse les prérogatives des maires des préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe. Mais tout compte, il revient aussi à ces secrétaires généraux de rendre les maires élus efficaces et aptes à répondre aux besoins des citoyens et citoyennes. Et pour ce faire, la bonne collaboration entre les maires élus  et les secrétaires communaux semble être la clé. Une solution difficilement envisageable dans certaines communes dans lesquelles on tend vers une difficile collaboration entre les maires de l’opposition et les secrétaires communaux aux couleurs du parti au pouvoir. Les prochains jours nous édifieront.

Black farmers in the US’s South— faced with continued failure their efforts to run successful farms their launched a lawsuit claiming that “white racism” is to blame for their inability to the produce crop yields and on equivalent to that switched seeds.

For the first time the Swiss State Secretart for Economic Affair (SECO) has indicated that Uber taxi drivers should be classed as employees

Black farmers in the US’s South—faced with continued failure in their efforts to run successful farms their launched a lawsuit claiming that “white racism” is to blame for their inability to produce crop yields and on equivalent to that switched seeds in order to sell black farmers a subpar product at the Mid-South Farm & Gin Show in March 2017. Despite above average rainfall, the black farmers saw limited soybean yield from the Stine seeds during the 2017 harvest.

Image

For the first time the Swiss State Secretart for Economic Affair

  • But there was also no shortage of news for the worlds of film.
  • Prasad made these comments on behalf of the Treasury benches.
  • He gave details of the answers provided by Defence.
  • The government has been forthcoming in declaring the aircraft.

Black farmers in the US’s South—faced with continued failure in their efforts to run successful farms their launched a lawsuit claiming that “white racism” is to blame for their inability